Chanson française

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chanson française

Message  Melocoton le Dim 2 Mai - 18:03

Elle est née le 2 mars 1932 à Périgueux, elle est la petite-fille du fondateur de la ligue italienne des droits de l’homme et l’épouse du peintre Louis de Grandmaison. Après avoir obtenu une licence de lettres à la Sorbonne, elle entame une carrière de chanteuse et enregistre son premier 45 tours en 1959.

Elle a chanté des textes de Charles Baudelaire, Guillaume Apollinaire, Jean Genet, Paul Fort, Louis Aragon, Pablo Neruda, …

Elle a interprété des chansons de Jean Ferrat, Hélène Martin, Pierre Louki, Georges Coulonges, Allain Leprest, Maurice Fanon, Anne Sylvestre, Gilbert Laffaille, …

Elle a fait revivre la révolution française et la commune, elle a porté des chansons de lutte et de révolte ouvrière, s’est musicalement engagée contre le nazisme, le franquisme, les guerres coloniales, …

Elle est, à mes yeux, qui souvent me piquent lorsque je l’écoute, une des plus grandes dames de la chanson française.

Elle, c’est Francesca Solleville


Je vous propose d’écouter les titres de son dernier album sorti fin 2009 dont « Sarment » qui est une chanson de 1994, écrite par Allain Leprest et mise en musique par Gérard Pierron.

http://www.zshare.net/audio/7563443566211e7c/


Je reviens chanter doucement
Sans bruit, sans applaudissements
Dans ton oreille doucement
Maman,
Juste dix mots, juste un moment
Ma mirabelle au bois dormant
Je sais que tu dors pas vraiment
Maman

Là-bas, au pays des sarments
On va toujours docilement
De mariage en enterrement
Maman,
On mange toujours goulûment
L'olive noire et le piment
Sur des tartines de froment
Maman

Ici, même le vent nous ment
C'est tout requin, tout caïman
C'est tout en toc, c'est tout ciment
Maman,
Je veux pas te faire du tourment
Mais dis-moi pour qui ou comment
On se fait un tel châtiment
Maman

Je reviens chanter doucement
Sans bravos et sans boniments
Dans ton oreille doucement
Maman,
Paisiblement, furtivement
Ma mémoire comme un aimant
Remonte ta source en ramant
Maman

Que la terre jalousement
Garde tes larmes et tes serments
Le nom de ton plus bel amant
Maman,
Sous tes yeux clos brûle un diamant
Je suis sûre que le firmament
T'a couchée sur son testament
Maman .


Dernière édition par Melocoton le Mar 6 Juil - 14:33, édité 1 fois
avatar
Melocoton
3
3

Messages : 904
Points : 1011
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 71
Localisation : Charleroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chanson française

Message  Melocoton le Lun 3 Mai - 10:05

Un très beau texte (et musique) de Thomas Pitiot qui fait plaisir car on sent, avec des auteurs pareils, que la chanson française à encore de très, très, très belles années devant elle :

[b]Je déménage[ :b]

http://www.zshare.net/audio/756589695532316a/


Ce papier peint jauni qu'on a posé hier
A tout écrit en lui, nos joies et nos colères
Toutes nos intimités qui résonnent dans ces murs
S'écrouleront un matin dans une dernière fêlure

{Refrain:}
Je n' change pas d'âge
Je change d'adresse
Je mets les souvenirs en cage
Le temps d'un carton, d'une caisse
C'est des visages
Des habitudes que l'on laisse
{x2:}
Je déménage
J'emporte toute la tendresse

Cette photo jaunie qui m'accompagne encore
Me fait dire qu'aujourd'hui, trier c'est du confort
Les miens levaient le camp dans les brouillards de l'aube
Un piano sur une charrette entre espoir et exode

{au Refrain}

Cette mèche jaunie que je serre si fort
Celle de vies endormies, quand mon jeune âge dort
Cette enfant repoussait les planchers, les plafonds
Un rêve de liberté, au-delà des maisons

{au Refrain}
avatar
Melocoton
3
3

Messages : 904
Points : 1011
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 71
Localisation : Charleroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chanson française

Message  Melocoton le Mar 4 Mai - 18:17

Remo Gary, un autre grand Monsieur de la chanson française actuelle lui a donné cet autre merveilleux texte

Le petit matin

http://www.zshare.net/audio/75711503545fdc4a/

À l'heure où juste avant l'aurore
L'araignée de nuit tisse encore
La toile noire de son drapeau
Voilà que passe l'inventaire
De la galerie de la Terre
La rue s'est réveillée très tôt

{Refrain:}
On a espéré le Grand Soir
Bonsoir
À nous
D'inventer le petit matin
Mutin
Pas chagrin du tout !

Notre révolution boutonne
Et ceux qui viennent de Lisbonne
Ont des œillets aux boutonnières
Y a les primevères de Prague
Notre terrain d'entente est vague
Des poings serrent des roses trémières

{au Refrain}

Y a pas de soldat, pas de troupe
Y a des têtes de rois qu'on coupe
Sans aucune méchanceté
Y a plein d'intifadas faciles
Des cailloux contre des fossiles
Des lois par-dessus le marché

{au Refrain}

Les souvenirs de vieux stratèges
Viennent hanter notre cortège
Y a Proudhon, Jaurès, et Babeuf
Et c'est avec ces références
Que l'on fera de préférence
Mille sept cent quatre-vingt tout neuf

Nous sommes humains de toutes sortes
On casse des murs et des portes
Y a pas de mot d'ordre, les cris
Les slogans, c'est des pièces uniques
Ça n'empêche qu'on revendique
Tout ce que l'autre aura aussi

{au Refrain}

Sous les pavés, c'est formidable
Il y a de nouveau du sable
Dont on ne fait pas les châteaux
Comme tout se démocratise
On chante le temps des merises
Qui suffiraient sur nos gâteaux

{au Refrain, x2}

Dans la rue, ça y est c'est grand jour
Bonjour...
avatar
Melocoton
3
3

Messages : 904
Points : 1011
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 71
Localisation : Charleroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chanson française

Message  Melocoton le Ven 7 Mai - 9:54

Allain Leprest lui a donné ses plus beaux textes et elle lui doit bien des chansons et parmi ses plus belles.

J’suis caillou
(Paroles Allai, Leprest – Musique Gérard Pierron)

http://www.zshare.net/audio/7581266833916f86/

J’ai vécu niché dans un mur
Ou blotti sous un bouquet d’herbes
Cœur invisible et tête dure
Je suis austral et du Maghreb
J’ai été la hache d’un Sioux
J’ suis caillou

Née au monde dans une fronde
J’ai inventé les étincelles
Je suis lisse dans la main ronde
Tranchante dans le poing rebelle
Je suis le verbe du voyou
J’ suis caillou

Je suis le repas du forçat
Je suis le pavé sous la plage
Des doigts d’enfants peignent sur moi
Parfois des étranges nuages
Des bateaux et des "I love you"
J’ suis caillou

Je suis la maison des crapauds
Je suis le nid des oiseaux nus
Féroce au front, douce à la peau
Descendant d’astres inconnus
Poussé du pied, jamais jaloux
J’ suis caillou

Je suis la roche et la poussière
Je suis le sable et le diamant
Je brille et je prends la lumière
Je vaux tout et rien quand je pends
Inutilement à vos cous
J’ suis caillou

J’ai ouvert la bouche aux cratères
Je suis la larme des volcans
Je suis le tambour de la mer
Je suis nègre et j’ai le sang blanc
J’enfonce et je casse le clou
J’ suis caillou
avatar
Melocoton
3
3

Messages : 904
Points : 1011
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 71
Localisation : Charleroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chanson française

Message  Nadège le Lun 31 Mai - 16:31

Paroles Sexion d'Assaut Album : L'Ecole des points vitaux

Paname Lève toi

Maitre Gims:

Paname, Paname lève toi (x2)


Lefa:

J'ai vu paname au réveille
Crottes dans les yeu-z
Silencieuse comme ceux qui purgent dans les keuz
Les VRP s'lève pour voler les ieu-v
Et les dealeurs d'crack s'lève pour droguer les geush
TIC TAC lève toi c'est l'heure
Vite trace mai vésqui les leures
Dans l'trom-me ont est tous cuits mais on s'entassent
De ceux qui puent d'la gueule tu veux l'pourcentage?
Les mioches mettent leurs cartables et foncent en classe
Les Joy mettent leur pare-balle et s'mettent en place (Ahri)
On s'vé-le tous pour la meme chose
Son steak c'est juste qu'on l'fait pas cuire dans la même sauce

Maitre Gims (Refrain)

Faut, Faut, Faut p'tetre qu'on s'magne
Faudrait, Faut, Faut, Faut p'tetre qu'on maille
Moi y'a, moi y'a, maman y'a maille
Il est 5h45 Paname, alors lève toi !!

Paname, Paname lève toi
Il est 5h45 Paname, alors lève toi

Jr o Chrome

J'vois pas Paname du meme coté que les touristes (Akhri)
Derrière le papier-peint pas d'assurer tourisque (Paname!)
Si j'te bute je plaide la rime passionnel
Pétasse, bientôt 6h du mat' et j'trouve pas d'sommeil(Putin!)
Les éboueurs ramassent les keus dans les poubelles
Mais c'lui qui plonge la tête la première dira toujours tout baigne(Encaisse)
L'étame se passe le relais en meme temps que les condés
A l'aube c'est dans les ruelles que la bac t'éclates les vre-lè
En bas des monuments le shit s'entremêle au choque pas très loin des boites
La ou les p'tite s'fon entrainer au chiottes
Les ouvriers sont deprimé y'a du sang sur l'sol
J'crois bien qu'la France d'en bas viens d'atteindre le sous-sol (Ahri)
J'traine devant les stores, les porshes ou les abrits d'bus
Quand il pleut des cordes avec mes potes faut s'bouger l'matricule
Paris l'matin, les chômeur ont butés l'coq
Moi j'attends le premiers bang tout en fumant ma dernière clope

Maitre Gims (Refrain)

Faut, Faut, Faut p'tetre qu'on s'magne
Faudrait, Faut, Faut, Faut p'tetre qu'on maille
Moi y'a, moi y'a, maman y'a maille
Il est 5h45 Paname, alors lève toi !!

Paname, Paname lève toi
Il est 5h45 Paname, alors lève toi


Doumams:

J'ai vu l'Afrique, réunis dans un wagon du tro-me
Vu l'arrêt l'endroit, quelque part ils ont dut s'tromper
Moi c'est pétro dollars
Premier négro et al
J'fonce a Chatelêt les halles
J'vois d'ja des trucs pas très légale
Tu veux faire un rail ou sauter d'dans
C'est p'tetre que la vision(Stresse)
S'lève le matin pour finir blindés comme la ligne 13
Si t'es encore en vie c'est p'tetre un signe des cieux
Le temps c'est d'largent, on dort que quand on cligne des yeux
On y vas seul, pour des belles sommes
Qu'tu sois indou ou camerounais
On a le seum quand l'reveille sonne
On est un tous peu comme Rooney
Travailleurs, Travailleuses
Parisiens, Parisiennes,
Si Nico dit d'la merde n'lecouter pas ne serais se que par hygiène
Tu vends des portables ou tu taff au marché au puce
Personnes n'la attendu on travail plus pour gagner plus
Les caissière des chez ATAC
Aux ministère de la défense
Aux keufs qui mettent des coup d'matraques au minis-shatrd de la défonce


Maska

Chez nous sa gueule jusqu'à 6h du mat'
Comme d'hab sa rentre a l'aube
Mais sa dépend sinon c'est tard la night
Paname sa deale, sa rode et sa pillave
Sa termine a l'hôtel ou sa prend l'tro-me a paris sans tseua
Tu vois l'ambiance quand y'a plus trop d'genre
Sa fait les sortit d'boite avec l'équipe
Quand sa a l'air glacé elle s'ra pas ténasse (??)
Gav rentrer chez oim c'est s'qui m'reste a faire mais pour l'instant j'suis al
Y'a des taxi man H24 (Paname!)
Prend ton octen bus poto si t'assume ap
Republique y'a du défilé d'gamos, y'a ceux qui drague défonce
Y'a ceux qui lâche d'galette et y'a ceux qui graille du collai
Y'a des clodos chire-dé sur tout les trottoirs, sa promet
Y'a des darones épuisées qui partent au taff (Ahri)
Paname le tame sa part en freestyle
Attend 6h moins l'quart la famille si tu veux des punch-line


Maitre Gims (Refrain)

Faut, Faut, Faut p'tetre qu'on s'magne
Faudrait, Faut, Faut, Faut p'tetre qu'on maille
Moi y'a, moi y'a, maman y'a maille
Il est 5h45 Paname, alors lève toi !!

Paname, Paname lève toi
Il est 5h45 Paname, alors lève toi

http://www.youtube.com/watch?v=9lT_t9Jbtcw
avatar
Nadège
3
3

Messages : 743
Points : 790
Date d'inscription : 10/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chanson française

Message  Melocoton le Mer 2 Juin - 14:23

Hello Nadège,

Y z'aime pas la Belgique chez Sony ?

J'ai voulu aller sur le lien que tu donnais mais j'ai reçu le message suivant :
Cette vidéo inclut du contenu de Sony Music Entertainment. Ce contenu n'est plus disponible dans votre pays.
avatar
Melocoton
3
3

Messages : 904
Points : 1011
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 71
Localisation : Charleroi

Revenir en haut Aller en bas

Ha ?

Message  Nadège le Mer 2 Juin - 15:52

Désolée, je ne savais pas. Chez moi, ça marche Rolling Eyes
Bon, y'a toujours Deezer...
http://www.deezer.com/fr/music/sexion-d-assaut#music/sexion-d-assaut
avatar
Nadège
3
3

Messages : 743
Points : 790
Date d'inscription : 10/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chanson française

Message  Melocoton le Jeu 3 Juin - 6:45

C’est pas grave, j’avais pu l’écouter sur Musicme : http://www.musicme.com/#/Sexion-D%27assaut/albums/

J’aime bien « Rien n’ t’appartient » : http://www.youtube.com/watch?v=iZ7fiJAV2Yw

Il est présent à la médiathèque mais pas encore disponible parce que trop récent. Ils doivent attendre quelques mois, après la sortie de l’album, pour pouvoir les mettre en location.

Mardi, j’ai eu en main le triple album « Face B » d’Akhenaton mais j’avais déjà mon quota de 10 CD alors je l’ai remis dans le bac mais ce n’est que partie remise et s’il n’est pas sorti, ce sera sans doute pour cet après midi.

http://www.musicme.com/#/Akhenaton/albums/La-Face-B-5099962934855.html


Akhenaton - J’ voulais dire : http://www.zshare.net/audio/76828124b9a2cd03/
avatar
Melocoton
3
3

Messages : 904
Points : 1011
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 71
Localisation : Charleroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chanson française

Message  Nadège le Jeu 10 Juin - 15:53

Akhenaton tout seul ! heu...j'ai peur que ce soit un peu trop larmoyant...
avatar
Nadège
3
3

Messages : 743
Points : 790
Date d'inscription : 10/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chanson française

Message  Melocoton le Ven 11 Juin - 8:26

Moi, je le qualifierait de plus policé mais en disant cela, je ne pose aucun jugement sur les autres rappeurs. lol!
avatar
Melocoton
3
3

Messages : 904
Points : 1011
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 71
Localisation : Charleroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chanson française

Message  Nadège le Jeu 24 Juin - 16:42

Salut !
La verve d' Orelsan !
avatar
Nadège
3
3

Messages : 743
Points : 790
Date d'inscription : 10/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chanson française

Message  Melocoton le Dim 27 Juin - 18:19

Souvenir d’un lointain passé estudiantin qui d’ailleurs n’était pas le mien lol

Le Semeur
Semeurs vaillants du rêve,
Du travail, du plaisir,
C’est pour nous que se lève
La moisson d’avenir;
Ami de la science,
Léger, insouciant,
Et fou d’indépendance
Tel est l’étudiant !
Refrain:
Frère, lève ton verre
Et chante ta gaieté,
La femme qui t’est chère
Et la fraternité.
A d’autre la sagesse,
Nous t’aimons, Vérité,
Mais la seule maîtresse,
Ah, c’est toi, Liberté !

Aux rêves de notre âge,
Larges, ambitieux,
S’il était fait outrage
Gare à l’audacieux !
Si l’on osait prétendre
A mettre le holà,
Liberté, pour défendre
Tes droits, nous serions là !
Refrain:
Frère, lève ton verre
Et chante ta gaieté,
La femme qui t’est chère
Et la fraternité.
A d’autre la sagesse,
Nous t’aimons, Vérité,
Mais la seule maîtresse,
Ah, c’est toi, Liberté !
Une aurore nouvelle
Grandit a l’horizon ;
La Science immortelle
Eclaire la Raison.
Rome tremble et chancelle
Devant la Vérité;
Serrons-nous autour d’elle
Contre la papauté !
Refrain:
Frère, lève ton verre
Et chante ta gaieté,
La femme qui t’est chère
Et la fraternité.
A d’autre la sagesse,
Nous t’aimons, Vérité,
Mais la seule maîtresse,
Ah, c’est toi, Liberté !

Bon ! Il faudra sans doute encore répéter une ou deux fois avant de se produire en public mais les bases sont bien là Twisted Evil

http://www.dailymotion.com/video/x4jd9f_le-semeur_music

avatar
Melocoton
3
3

Messages : 904
Points : 1011
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 71
Localisation : Charleroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chanson française

Message  jeffry le Dim 27 Juin - 18:22

Je viens de découvrir " Zaz" et moi qui ne suis pas tellement " jazzy" j'apprécie le style de cette fille.
Qu'en pensez vous ?
avatar
jeffry
5
5

Messages : 5792
Points : 6772
Date d'inscription : 13/04/2010
Age : 69
Localisation : toujours au même endroit

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chanson française

Message  Melocoton le Dim 27 Juin - 18:46

Salut Jeffry,

Son premier album est sorti en mai et a été très bien accueilli.

http://www.rfimusique.com/musiquefr/articles/125/article_17976.asp

On peut l’écouter sur http://www.musicme.com/#/Zaz/albums/Zaz-0884977609509.html mais, pour rappel, pour ne pas être limité à un extrait de 30S, il faut obligatoirement s’inscrire. Ce n’est pas contraignant, on reçoit juste un message toutes les 3 ou 4 semaines qui annoncent les nouveautés.

avatar
Melocoton
3
3

Messages : 904
Points : 1011
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 71
Localisation : Charleroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chanson française

Message  jeffry le Dim 27 Juin - 19:54

Merci du conseil (qui comme d'habitude est judicieux.)
Je me fais un plaisir de m'inscrire
avatar
jeffry
5
5

Messages : 5792
Points : 6772
Date d'inscription : 13/04/2010
Age : 69
Localisation : toujours au même endroit

Revenir en haut Aller en bas

Chanson Française

Message  Melocoton le Lun 28 Juin - 8:41

Salut Jeffry, salut tout le monde,

Dans ma rue

http://www.zshare.net/audio/777196760e0e7310/

J'habite un coin du vieux Montmartre
Mon père rentre soûl tous les soirs
Et pour nous nourrir tous les quatre
Ma pauvre mère travaille au lavoir.
Moi j' suis malade, j' reste à ma fenêtre
J regarde passer les gens d'ailleurs
Quand le jour vient à disparaître
y a des choses qui me font un peu peur

Dans Ma Rue y'a des gens qui s' promènent
J'les entends chuchoter et dans la nuit
Quand j m'endors bercée par une rengaine
J'suis soudain réveillée par des cris
Des coups d' sifflets, des pas qui traînent, qui vont qui viennent
Puis ce silence qui me fait froid dans tout le coeur

Dans Ma Rue y a des ombres qui s' promènent
Et je tremble et j'ai froid et j'ai peur.

Mon père m'a dit un jour : "ma fille,
Tu ne vas pas rester là sans fin
T'es bonne à rien, ça c'est d' famille
Faudrait voir à gagner ton pain
Les hommes te trouvent plutôt jolie
Tu n'auras qu'à partir le soir
y'a bien des femmes qui gagnent leur vie
En "s' baladant sur le trottoir"

Dans Ma Rue y'a des femmes qui s' promènent
J'les entends fredonner et dans la nuit
Quand j m'endors bercée par une rengaine
J'suis soudain réveillée par des cris
Des coups d' sifflets, des pas qui traînent, qui vont qui viennent
Puis ce silence qui me fait froid dans tout le coeur

Dans Ma Rue y a des femmes qui s' promènent
Et je tremble et j'ai froid et j'ai peur

Et depuis des semaines et des semaines
J'ai plus d' maison, j'ai plus d'argent
J' sais pas comment les autres s'y prennent
Et j'ai pas pu trouver d' client
J'demande l'aumône aux gens qui passent
Un morceau d' pain, un peu d' chaleur
J'ai pourtant pas beaucoup d'audace
Maintenant c'est moi qui leur fait peur

Dans Ma Rue tous les soirs j' me promène
On m'entend sangloter et dans la nuit
Quand le vent jette au ciel sa rengaine
Tout mon corps est glacé par la pluie
Et j'en peux plus, j'attends sans cesse que le bon Dieu vienne
Pour m'inviter à me réchauffer tout près de Lui
Dans Ma Rue y'a des anges qui m'emmènent
Pour toujours mon cauchemar est fini


Dernière édition par Melocoton le Mar 6 Juil - 14:32, édité 1 fois
avatar
Melocoton
3
3

Messages : 904
Points : 1011
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 71
Localisation : Charleroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chanson française

Message  Nadège le Lun 28 Juin - 16:05

Salut !

Elle a p'tit zeveu zur la langue, nan ? C'est mignon tout plein...
avatar
Nadège
3
3

Messages : 743
Points : 790
Date d'inscription : 10/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chanson française

Message  Melocoton le Lun 28 Juin - 16:54

Nom mais c'est qwè c' bazar ?



Ils ont sucré ma chanson, Ma
Ils ont sucré ma chanson
Moi qui l'avait si bien transcrite
Paroles et musique, Ma
Ils ont sucré ma chanson

sur l'aire de :
http://www.zshare.net/audio/777350352b4a0ba7/

C'était une belle chanson pourtant lol

avatar
Melocoton
3
3

Messages : 904
Points : 1011
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 71
Localisation : Charleroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chanson française

Message  Melocoton le Mer 30 Juin - 9:13



Complainte de Vincent
James Ollivier chante les poètes
(Jacques Prévert)

http://www.zshare.net/audio/7780481892c6d94a/

A Arles où roule le Rhône
Dans l'atroce lumière de midi
Un homme de phosphore et de sang
Pousse une obsédante plainte
Comme une femme qui fait son enfant
Et le linge devient rouge
Et l'homme s'enfuit en hurlant
Pourchassé par le soleil
Un soleil d'un jaune strident
Au bordel tout près du Rhône
L'homme arrive comme un roi mage
Avec son absurde présent
Il a le regard bleu et doux
Le vrai regard lucide et fou
De ceux qui donnent tout à la vie
De ceux qui ne sont pas jaloux
Et montre à la pauvre enfant
Son oreille couchée dans le linge
Et elle pleure sans rien comprendre
Songeant à de tristes présages
Et regarde sans oser le prendre
L'affreux et tendre coquillage
Où les plaintes de l'amour mort
Et les voix inhumaines de l'art
Se mêlent aux murmures de la mer
Et vont mourir sur le carrelage
Dans la chambre où l'édredon rouge
D'un rouge soudain éclatant
Mélange ce rouge si rouge
Au sang bien plus rouge encore
De Vincent à demi mort
Et sage comme l'image même
De la misère et de l'amour
L'enfant nue toute seule sans âge
Regarde le pauvre Vincent
Foudroyé par son propre orage
Qui s'écroule sur le carreau
Couché dans son plus beau tableau
Et l'orage s'en va calmé indifférent
En roulant devant lui ses grands tonneaux de sang
L'éblouissant orage du génie de Vincent
Et Vincent reste là dormant rêvant râlant
Et le soleil au-dessus du bordel
Comme une orange folle dans un désert sans nom
Le soleil sur Arles
En hurlant tourne en rond.
avatar
Melocoton
3
3

Messages : 904
Points : 1011
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 71
Localisation : Charleroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chanson française

Message  jeffry le Mer 30 Juin - 17:44

Les paroles de zaz sont aussi agréables que le rhytme de la chanson.
Merci mélocoton Very Happy
avatar
jeffry
5
5

Messages : 5792
Points : 6772
Date d'inscription : 13/04/2010
Age : 69
Localisation : toujours au même endroit

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chanson française

Message  Melocoton le Mar 6 Juil - 14:31

A la guerre comme à la guerre
RoBert
Paroles: Amélie Nothomb
Musique: Mathieu Saladin

http://www.zshare.net/audio/78025926d000d7e7/

Je pars à la guerre
Dans mon armure
Je pars à la guerre
En tenue de combat
Je n'aimerais pas
Etre à ta place
Tu crois me connaître
Tu n'en reviendras pas

{Refrain:}
Attends-toi à mourir
A la guerre comme à la guerre
Tous les coups sont permis
Très cher !
Tu ferais bien d'avoir peur
A la guerre comme à la guerre
Tous les coups sont permis
Très cher !

Quand mon épée plongera
Dans ta poitrine ô mon amour
Je pousserai un cri de joie
J'attends ça !

Tu pars à la guerre
Dans ton armure
Tu pars à la guerre
En tenue de combat
Ta fière allure
Me fait sourire
Je sais que c'est toi
Qui mordra la poussière

{Au refrain:}

Quand tu me demanderas grâce
A genoux, ô mon amour
Je pousserai un cri de joie
Tu verras
avatar
Melocoton
3
3

Messages : 904
Points : 1011
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 71
Localisation : Charleroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chanson française

Message  Melocoton le Ven 9 Juil - 11:17

Trop formaté diront les puristes mais tant pis !

Moi, Diam’s… je la kiffe trop grave !

Ma France à moi

http://www.zshare.net/audio/781303550d1e4354/

Ma France à moi elle parle fort, elle vit à bout de rêves,
Elle vit en groupe, parle de bled et déteste les règles,
Elle sèche les cours, le plus souvent pour ne rien foutre,
Elle joue au foot sous le soleil souvent du Coca dans la gourde,
C'est le hip-hop qui la fait danser sur les pistes,
Parfois elle kiffe un peu d'rock, ouais, si la mélodie est triste,
Elle fume des clopes et un peu d'shit, mais jamais de drogues dures,
Héroïne, cocaïne et crack égal ordures,
Souvent en guerre contre les administrations,
Leur BEP mécanique ne permettront pas d'être patron,
Alors elle se démène et vend de la merde à des bourges,
Mais la merde ca ramène à la mère un peu de bouffe, ouais.
Parce que la famille c'est l'amour et que l'amour se fait rare
Elle se bat tant bien que mal pour les mettre à l'écart,
Elle a des valeurs, des principes et des codes,
Elle se couche à l'heure du coq, car elle passe toutes ses nuits au phone.
Elle parait faignante mais dans le fond, elle perd pas d'temps,
Certains la craignent car les médias s'acharnent à faire d'elle un cancre,
Et si ma France à moi se valorise c'est bien sûr pour mieux régner,
Elle s'intériorise et s'interdit de saigner. Non...

C'est pas ma France à moi cette France profonde
Celle qui nous fout la honte et aimerait que l'on plonge
Ma France à moi ne vit pas dans l'mensonge
Avec le coeur et la rage, à la lumière, pas dans l'ombre.

Refrain(x2)

Ma France à moi elle parle en SMS, travaille par MSN,
Se réconcilie en mail et se rencontre en MMS,
Elle se déplace en skate, en scoot ou en bolide,
Basile Boli est un mythe et Zinedine son synonyme.
Elle, y faut pas croire qu'on la déteste mais elle nous ment,
Car nos parents travaillent depuis 20 ans pour le même montant,
Elle nous a donné des ailes mais le ciel est V.I.P.,
Peu importe ce qu'ils disent elle sait gérer une entreprise.
Elle vit à l'heure Américaine, KFC, MTV Base
Foot Locker, Mac Do et 50 Cent.
Elle, c'est des p'tits mecs qui jouent au basket à pas d'heure,
Qui rêve d'être Tony Parker sur le parquet des Spurs,
Elle, c'est des p'tites femmes qui se débrouillent entre l'amour,
les cours et les embrouilles,
Qui écoutent du Raï, Rnb et du Zouk.
Ma France à moi se mélange, ouais, c'est un arc en ciel,
Elle te dérange, je le sais, car elle ne te veut pas pour modèle.

Refrain x2

Ma France à moi elle a des halls et des chambres où elle s'enferme,
Elle est drôle et Jamel Debbouze pourrait être son frère,
Elle repeint les murs et les trains parce qu'ils sont ternes
Elle se plait à foutre la merde car on la pousse à ne rien faire.
Elle a besoin de sport et de danse pour évacuer,
Elle va au bout de ses folies au risque de se tuer,
Mais ma France à moi elle vit, au moins elle l'ouvre, au moins elle rie,
Et refuse de se soumettre à cette France qui voudrait qu'on bouge.
Ma France à moi, c'est pas la leur, celle qui vote extrême,
Celle qui bannit les jeunes, anti-rap sur la FM,
Celle qui s'croit au Texas, celle qui à peur de nos bandes,
Celle qui vénère Sarko, intolérante et gênante.
Celle qui regarde Julie Lescaut et regrette le temps des Choristes,
Qui laisse crever les pauvres, et met ses propres parents à l'hospice,
Non, ma France à moi c'est pas la leur qui fête le Beaujolais,
Et qui prétend s'être fait baiser par l'arrivée des immigrés,
Celle qui pue le racisme mais qui fait semblant d'être ouverte,
Cette France hypocrite qui est peut être sous ma fenêtre,
Celle qui pense que la police a toujours bien fait son travail,
Celle qui se gratte les couilles à table en regardant Laurent Gerra,
Non, c'est pas ma France à moi, cette France profonde...
Alors peut être qu'on dérange mais nos valeurs vaincront...
Et si on est des citoyens, alors aux armes la jeunesse,
Ma France à moi leur tiendra tête, jusqu'à ce qu'ils nous respectent.

avatar
Melocoton
3
3

Messages : 904
Points : 1011
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 71
Localisation : Charleroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chanson française

Message  Melocoton le Jeu 15 Juil - 8:31

C'est à mes yeux, un des plus beaux textes de la langue française et on le doit à Jean Richepin. Georges Brassens en avait mis un extrait en musique et comme il savait faire du cas des mots qu’il rencontrait, il piqua deux mots au passage pour en faire
« Philistins, épiciers, tandis que vous caressiez vos femmes » mais ça c’est une autre… chanson Laughing

A la version courte de Brassens, j'ai préféré celle beaucoup plus complète de Rémo Gary :

Les oiseaux de passage
Poème de Jean Richepin

http://www.zshare.net/audio/78311701cc5b974f/

C'est une cour carrée et qui n'a rien d'étrange :
Sur les flancs, l'écurie et l'étable au toit bas ;
Ici près, la maison ; là-bas, au fond, la grange
Sous son chapeau de chaume et sa jupe en plâtras.

Le bac, où les chevaux au retour viendront boire,
Dans sa berge de bois est immobile et dort.
Tout plaqué de soleil, le purin à l'eau noire
Luit le long du fumier gras et pailleté d'or.

Loin de l'endroit humide où gît la couche grasse,
Au milieu de la cour, où le crottin plus sec
Riche de grains d'avoine en poussière s'entasse,
La poule l'éparpille à coups d'ongle et de bec.

Plus haut, entre les deux brancards d'une charrette,
Un gros coq satisfait, gavé d'aise, assoupi,
Hérissé, l'œil mi-clos recouvert par la crête,
Ainsi qu'une couveuse en boule est accroupi.

Des canards hébétés voguent, l'oeil en extase.
On dirait des rêveurs, quand, soudain s'arrêtant,
Pour chercher leur pâture au plus vert de la vase
Ils crèvent d'un plongeon les moires de l'étang.

Sur le faîte du toit, dont les grises ardoises
Montrent dans le soleil leurs écailles d'argent,
Des pigeons violets aux reflets de turquoises
De roucoulements sourds gonflent leur col changeant.

Leur ventre bien lustré, dont la plume est plus sombre,
Fait tantôt de l'ébène et tantôt de l'émail,
Et leurs pattes, qui sont rouges parmi cette ombre,
Semblent sur du velours des branches de corail.

Au bout du clos, bien loin, on voit paître les oies,
Et vaguer les dindons noirs comme des huissiers.
Oh ! qui pourra chanter vos bonheurs et vos joies,
Rentiers, faiseurs de lards, philistins, épiciers ?

Oh ! vie heureuse des bourgeois ! Qu'avril bourgeonne
Ou que décembre gèle, ils sont fiers et contents.
Ce pigeon est aimé trois jours par sa pigeonne ;
Ca lui suffit, il sait que l'amour n'a qu'un temps.

Ce dindon a toujours béni sa destinée.
Et quand vient le moment de mourir il faut voir
Cette jeune oie en pleurs : " C'est là que je suis née ;
Je meurs près de ma mère et j'ai fait mon devoir. "

Elle a fait son devoir ! C'est à dire que oncque
Elle n'eut de souhait impossible, elle n'eut
Aucun rêve de lune, aucun désir de jonque
L'emportant sans rameurs sur un fleuve inconnu.

Elle ne sentit pas lui courir sous la plume
De ces grands souffles fous qu'on a dans le sommeil,
pour aller voir la nuit comment le ciel s'allume
Et mourir au matin sur le coeur du soleil.

Et tous sont ainsi faits ! Vivre la même vie
Toujours pour ces gens-là cela n'est point hideux
Ce canard n'a qu'un bec, et n'eut jamais envie
Ou de n'en plus avoir ou bien d'en avoir deux.

Aussi, comme leur vie est douce, bonne et grasse !
Qu'ils sont patriarcaux, béats, vermillonnés,
Cinq pour cent ! Quel bonheur de dormir dans sa crasse,
De ne pas voir plus loin que le bout de son nez !

N'avoir aucun besoin de baiser sur les lèvres,
Et, loin des songes vains, loin des soucis cuisants,
Posséder pour tout cœur un viscère sans fièvres,
Un coucou régulier et garanti dix ans !

Oh ! les gens bienheureux !... Tout à coup, dans l'espace,
Si haut qu'il semble aller lentement, un grand vol
En forme de triangle arrive, plane et passe.
Où vont-ils ? Qui sont-ils ? Comme ils sont loin du sol !

Les pigeons, le bec droit, poussent un cri de flûte
Qui brise les soupirs de leur col redressé,
Et sautent dans le vide avec une culbute.
Les dindons d'une voix tremblotante ont gloussé.

Les poules picorant ont relevé la tête.
Le coq, droit sur l'ergot, les deux ailes pendant,
Clignant de l'œil en l'air et secouant la crête,
Vers les hauts pèlerins pousse un appel strident.

Qu'est-ce que vous avez, bourgeois ? soyez donc calmes.
Pourquoi les appeler, sot ? Ils n'entendront pas.
Et d'ailleurs, eux qui vont vers le pays des palmes,
Crois-tu que ton fumier ait pour eux des appas ?

Regardez-les passer ! Eux, ce sont les sauvages.
Ils vont où leur désir le veut, par-dessus monts,
Et bois, et mers, et vents, et loin des esclavages.
L'air qu'ils boivent feraient éclater vos poumons.

Regardez-les ! Avant d'atteindre sa chimère,
Plus d'un, l'aile rompue et du sang plein les yeux,
Mourra. Ces pauvres gens ont aussi femme et mère,
Et savent les aimer aussi bien que vous, mieux.

Pour choyer cette femme et nourrir cette mère,
Ils pouvaient devenir volaille comme vous.
Mais ils sont avant tout les fils de la chimère,
Des assoiffés d'azur, des poètes, des fous.

Ils sont maigres, meurtris, las, harassés. Qu'importe !
Là-haut chante pour eux un mystère profond.
A l'haleine du vent inconnu qui les porte
Ils ont ouvert sans peur leurs deux ailes. Ils vont.

La bise contre leur poitrail siffle avec rage.
L'averse les inonde et pèse sur leur dos.
Eux, dévorent l'abîme et chevauchent l'orage.
Ils vont, loin de la terre, au dessus des badauds.

Ils vont, par l'étendue ample, rois de l'espace.
Là-bas, ils trouveront de l'amour, du nouveau.
Là-bas, un bon soleil chauffera leur carcasse
Et fera se gonfler leur cœur et leur cerveau.

Là-bas, c'est le pays de l'étrange et du rêve,
C'est l'horizon perdu par delà les sommets,
C'est le bleu paradis, c'est la lointaine grève
Où votre espoir banal n'abordera jamais.

Regardez-les, vieux coq, jeune oie édifiante !
Rien de vous ne pourra monter aussi haut qu'eux.
Et le peu qui viendra d'eux à vous, c'est leur fiente.
Les bourgeois sont troublés de voir passer les gueux.

Jean Richepin



Diplômé de l’École Nationale Supérieure, il choisit une vie aventureuse et bohème, exerçant divers métiers, participant aux cercles littéraires non-conformistes de l’époque, et publiant pièces de théâtre, romans et recueils poétiques, notamment La Chanson des gueux (1876), où il évoque la vie des humbles, Les Caresses (1877), où il fait l’éloge de la sensualité, La Mer (1886)... Mais cette verve libertaire allait s’assagir par la suite. Il en vint même après la Grande Guerre à glorifier l’engagement patriotique des mêmes gueux qu’il poussait jadis à la révolte.

http://www.florilege.free.fr/florilege/richepin/index.htm


avatar
Melocoton
3
3

Messages : 904
Points : 1011
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 71
Localisation : Charleroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chanson française

Message  Melocoton le Sam 17 Juil - 8:48

Elle chante Aymé, Queneau, Aragon, Dimey, Barbara, Brel, Gainsbourg,… sur des musiques de Ferrat, Legrand, Béart, Jouanest, Galliano, Constantin … :

Madame Irma : http://www.zshare.net/audio/78405825e4558f9a/

Madame Irma tenait l’ vestiaire
Dans un bar des Champs-Elysées


Ah ! Quelle journée : http://www.zshare.net/audio/78405966812f2e5b/

Le long du quai Malaquais, Malaquais
Un dragon déambulait, ambulait


La Chabraque : http://www.zshare.net/audio/78406002137e2528/

Une blond’ malabar, les yeux durs
J’ peux pas mieux dir’ la découpure


Mon truc en plumes : http://www.zshare.net/audio/78406072b6034ed8/

Mon truc en plumes, Plumes de zoiseaux, De z'animaux
Mon truc en plumes, C'est très malin, Rien dans les mains, Tout dans l'coup d'reins.


La gambille : http://www.zshare.net/audio/78406179b22a39ce/

Viens à la gambille, tu verras des filles
Qui frétillent des gambettes, viens danser au bal musette


Les prénoms de Paris : http://www.zshare.net/audio/78406301ccb4e3f3/

Le soleil qui se lève et caresse les toits… et c'est Paris le jour
La Seine qui se promène et me guide du doigt… et c'est Paris toujours


Quand ça balance : http://www.zshare.net/audio/784064023799a8b1/

Quand ça balance, ça balance, ça balance… c’est fou
Quand ça rentre dedans, je me prends un pied géant, le reste je m’en fous


Nous dormirons ensemble : http://www.zshare.net/audio/7840656162e48a97/

Que ce soit dimanche ou lundi, Soir ou matin minuit midi
Dans l'enfer ou le paradis, Les amours aux amours ressemblent

Bloody Jack : http://www.zshare.net/audio/784066398ac1be0a/

Le coeur de bloody Jack - Ne bat qu'un coup sur quatre
Mais sous ses baisers doux - Le mien bat comme un fou


Les p’tits hôtels : http://www.zshare.net/audio/78406705935442d6/

Dans les p’tits hotels, à la bonne franquette, on s’ paye du bonheur au petit moment
De l’amour sauvage ou de l’amourette, tout ce que tu voudras mais très rapidement
avatar
Melocoton
3
3

Messages : 904
Points : 1011
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 71
Localisation : Charleroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chanson française

Message  Melocoton le Dim 18 Juil - 6:24

LIFTING

"... C'est quoi LIFTING ? C'est les meilleures chansons de Pascal Rinaldi de 1990 à 2002 réunies sur un double CD. Chansons qui figuraient sur des albums aujourd'hui épuisés (de "Sékilom" au "Diable par la queue"). Mais ce n'est pas une bête compil, non ! Toutes les chansons ont été ré-arrangées, ré-enregistrées avec les gouts musicaux et la voix d'aujourd'hui de Pascal Rinaldi. Le résultat est d'une homogénéité parfaite et donne une vue d'ensemble assez exacte de l'univers de Pascal Rinaldi : le gout des mots allié à la sensualité musicale.".
(www.disquesoffice.ch)



Ronde et pleine
Pascal Rinaldi

http://www.zshare.net/audio/78432438d1c922b0/

Ronde et pleine
Pousse la graine
Généreuse
Belle et juteuse

Ventre lisse
Bel oasis
Dans tes entrailles
Ce grain de papaye
Fille ou garçon
Peu importe
Pourvu qu'il sorte
Avant la mousson

Que la lune te donne
La grâce des Madonnes
Que la nuit te protège
Des mille sortilèges
Que le soleil t'inonde
Et te fasse bien ronde
Fait pousser la vie
La vie en dedans
Fais pousser l'enfant

Ronde et tendre
Tes reins se cambrent
Pépin de pomme
Un petit d'homme
Fille ou garçon
Peu importe
Pourvu qu'il sorte
Avant la mousson

Que la lune te donne
La grâce des Madonnes
Que la nuit te protège
Des mille sortilèges
Que le vent te caresse
Te cajole et te berce
Fais pousser la vie
La vie en dedans
Fais pousser l'enfant

Ronde et pleine
Pousse la graine
Dans tes entrailles
Ce grains de papaye
Fille ou garçon
Peu importe
Pourvu qu'il sorte
Avant la mousson.

avatar
Melocoton
3
3

Messages : 904
Points : 1011
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 71
Localisation : Charleroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chanson française

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum