Pour ou contre...

Page 18 sur 20 Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19, 20  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Israël dénonce l'ouverture d'une enquête de l'ONU sur d'éventuels crimes de guerre à Gaza

Message  Démocrate le Mer 13 Aoû - 23:19

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2014/08/12/l-onu-enquete-sur-d-eventuels-crimes-de-guerre-a-gaza_4470234_3218.html


Israël dénonce l'ouverture d'une enquête de l'ONU sur d'éventuels crimes de guerre à Gaza


Que l'on puisse enquêter des deux côtés est une évidence.
  

Il faut un arbitre dans ce conflit.
Personne n'est au-dessus des lois Internationales.


_________________
Et pourtant elle tourne...
avatar
Démocrate
Admin

Messages : 11551
Points : 14026
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 95
Localisation : Ici

http://1313.sos4um.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou contre...

Message  jeffry le Ven 15 Aoû - 17:44

Il est un fait que le Hamas commence à dépasser les bornes en se cachant derrière des civils et des enfants.
Faut dire que ces fous ne semblent avoir aucune morale.
Les israéliens n'en parlons pas.
avatar
jeffry
5
5

Messages : 5792
Points : 6772
Date d'inscription : 13/04/2010
Age : 69
Localisation : toujours au même endroit

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou contre...

Message  Matagagna le Ven 15 Aoû - 18:02

Avec une densité de population de 4.700 hab/km2 il est impossible de ne pas se battre à coté de civils.
avatar
Matagagna
5
5

Messages : 8894
Points : 9132
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 67
Localisation : Ardenne profonde.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou contre...

Message  jeffry le Ven 15 Aoû - 20:52

Matagagna a écrit:Avec une densité de population de 4.700 hab/km2 il est impossible de ne pas se battre à coté de civils.

OK mais de là à installer des missiles dans la cour des écoles.....
avatar
jeffry
5
5

Messages : 5792
Points : 6772
Date d'inscription : 13/04/2010
Age : 69
Localisation : toujours au même endroit

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou contre...

Message  Démocrate le Sam 16 Aoû - 20:34

Il faut savoir qu'historiquement, Israël a laissé se développer le hamas pour contrer l'AP qui était beaucoup plus "laïque" et présentable au niveau de ses revendications.
Quoi de mieux que de fabriquer un "ennemi repoussant" pour justifier ses propres exactions?

Maintenant, on se retrouve avec le hamas (minuscule volontaire) au pouvoir à Gaza et avec l'AP au pouvoir en Cisjordanie.
Si Israël voulait vraiment la paix, ce pays a, pour négocier, un monsieur en costume trois pièces à la tête de l'AP, qui a toujours condamné toute forme de terrorisme.

Au lieu de lui laisser la moindre chance, Israël colonise toujours plus illégalement en Cisjordanie.  Rolling Eyes 
Pourtant, faire la paix là-bas permettrait de démontrer que le hamas est une voie sans issue.
En voyant les développements en Cisjordanie, les Palestiniens de Gaza finiraient par bouter le hamas dehors.

Ca, c'est le bon plan! Mais si on veut poursuivre cette colonisation débile, illégale et d'un autre âge, il faut appliquer le mauvais plan!  Evil or Very Mad 

_________________
Et pourtant elle tourne...
avatar
Démocrate
Admin

Messages : 11551
Points : 14026
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 95
Localisation : Ici

http://1313.sos4um.net

Revenir en haut Aller en bas

L'archevêque émérite Desmond Tutu, dans un article exclusif pour le journal Haaretz

Message  Démocrate le Jeu 21 Aoû - 22:33

Mon plaidoyer pour le peuple d'Israël: Libérez-vous en libérant la Palestine

L'archevêque émérite Desmond Tutu, dans un article exclusif pour le journal Haaretz, appelle à un boycott mondial d'Israël et demande aux Israéliens et aux Palestiniens de réfléchir au delà de leurs dirigeants à une solution durable à la crise en Terre Sainte.

Publié initialement sur http://www.haaretz.com/opinion/1.610687. Traduction par la communauté d'Avaaz



Les dernières semaines, des membres de la société civile du monde entier ont lancé des actions sans précédent contre les ripostes brutales et disproportionnées d'Israël au lancement de roquettes depuis la Palestine.

Si l'on fait la somme de tous les participants aux rassemblements du week-end dernier exigeant justice en Israël et en Paslestine - à Cape Town, Washington, New-York, New Delhi, Londres, Dublin et Sydney, et dans toutes les autres villes - cela représente sans aucun doute le plus important tollé de l'opinion citoyenne jamais vu dans l'histoire de l'humanité autour d'une seule cause.

Il y a un quart de siècle, j'ai participé à des manifestations contre l'apartheid qui avaient rassemblé beaucoup de monde. Je n'aurais jamais imaginé que nous assisterions de nouveau à des manifestations d'une telle ampleur, mais celle de samedi dernier à Cape Town fut au moins aussi importante. Les manifestants incluaient des gens jeunes et agés, musulmans, chrétiens, juifs, hindous, bouddhistes, agnostiques, athéistes, noirs, blancs, rouges et verts... C'est ce à quoi on pourrait s'attendre de la part d'une nation vibrante, tolérante et muticulturelle.

J'ai demandé à la foule de chanter avec moi : "Nous sommes opposés à l'injustice de l'occupation illégale de la Palestine. Nous sommes opposés aux assassinats à Gaza. Nous sommes opposés aux humiliations infligées aux Palestiniens aux points de contrôle et aux barrages routiers. Nous sommes opposés aux violences perpétrées par toutes les parties. Mais nous ne sommes pas opposés aux Juifs."

Plus tôt dans la semaine, j'ai appelé à suspendre la participation d'Israël à l'Union Internationale des Architectes qui se tenait en Afrique du Sud.

J'ai appelé les soeurs et frères israéliens présents à la conférence à se dissocier activement, ainsi que leur profession, de la conception et de la construction d'infrastructures visant à perpétuer l'injustice, notamment à travers le mur de séparation, les terminaux de sécurité, les points de contrôle et la construction de colonies construites en territoire palestinien occupé.

"Je vous implore de ramener ce message chez vous : s'il vous plaît, inversez le cours de la violence et de la haine en vous joignant au mouvement non violent pour la justice pour tous les habitants de la région", leur ai-je dit.

Au cours des dernières semaines, plus de 1,7 million de personnes à travers le monde ont adhéré au mouvement en rejoignant une campagne d'Avaaz demandant aux compagnies tirant profit de l'occupation israélienne et/ou impliquées dans les mauvais traitements et la répression des Palestiniens de se retirer. La campagne vise spécifiquement le fonds de pension des Pays-Bas ABP, la Barclays Bank, le fournisseur de systèmes de sécurité G4S, les activités de transport de la firme française Véolia, la compagnie d'ordinateurs Hewlett-Packard et le fournisseur de bulldozers Caterpillar.

Le mois dernier, 17 gouvernements européens ont appelé leurs citoyens à ne plus entretenir de relations commerciales ni investir dans les colonies israéliennes illégales.

Récemment, on a pu voir le fond de pension néerlandais PGGM retirer des dizaines de millions d'euros des banques israéliennes, la fondation Bill et Melinda Gates désinvestir de G4S, et l'église presbytérienne américaine se défaire d'un investissement d'environ 21 millions de dollars dans les entreprises HP, Motorola Solutions et Caterpillar.

C'est un mouvement qui prend de l'ampleur.

La violence engendre la violence et la haine, qui à son tour ne fait qu'engendrer plus de violence et de haine.

Nous, Sud-Africains, connaissons la violence et la haine. Nous savons ce que cela signifie d'être les oubliés du monde, quand personne ne veut comprendre ou même écouter ce que nous exprimons. Cela fait partie de nos racines et de notre vécu.

Mais nous savons aussi ce que le dialogue entre nos dirigeants a permis, quand des organisations qu'on accusait de "terroristes" furent à nouveau autorisées, et que leurs meneurs, parmi lesquels Nelson Mandela, furent libérés de prison ou de l'exil.

Nous savons que lorsque nos dirigeants ont commencé à se parler, la logique de violence qui avait brisé notre société s'est dissipée pour ensuite disparaître. Les actes terroristes qui se produisirent après le début ces échanges - comme des attaques sur une église et un bar - furent condamnés par tous, et ceux qui en étaient à l'origine ne trouvèrent plus aucun soutien lorsque les urnes parlèrent.

L'euphorie qui suivit ce premier vote commun ne fut pas confinée aux seuls Sud-Africains de couleur noire. Notre solution pacifique était merveilleuse parce qu'elle nous incluait tous. Et lorsqu'ensuite, nous avons produit une constitution si tolérante, charitable et ouverte que Dieu en aurait été fier, nous nous sommes tous sentis libérés.

Bien sûr, le fait d'avoir eu des dirigeants extraordinaires nous a aidés.

Mais ce qui au final a poussé ces dirigeants à se réunir autour de la table des négociations a été la panoplie de moyens efficaces et non-violents qui avaient été mis en oeuvre pour isoler l'Afrique du Sud sur les plans économique, académique, culturel et psychologique.

A un moment charnière, le gouvernement de l'époque avait fini par réaliser que préserver l'apartheid coûtait plus qu'il ne rapportait.

L'embargo sur le commerce infligé dans les années 80 à l'Afrique du Sud par des multinationales engagées fut un facteur clé de la chute, sans effusion de sang, du régime d'apartheid. Ces entreprises avaient compris qu'en soutenant l'économie sud-africaine, elles contribuaient au maintien d'un statu quo injuste.

Ceux qui continuent de faire affaire avec Israël, et qui contribuent ainsi à nourrir un sentiment de « normalité » à la société israélienne, rendent un mauvais service aux peuples d'Israël et de la Palestine. Ils contribuent au maintien d'un statu quo profondément injuste.

Ceux qui contribuent à l'isolement temporaire d'Israël disent que les Israéliens et les Palestiniens ont tous autant droit à la dignité et à la paix.

A terme, les évènements qui se sont déroulés à Gaza ce dernier mois sont un test pour ceux qui croient en la valeur humaine.

Il devient de plus en plus clair que les politiciens et les diplomates sont incapables de trouver des réponses, et que la responsabilité de négocier une solution durable à la crise en Terre Sainte repose sur la société civile et sur les peuples d'Israël et de Palestine eux-mêmes.

Outre la dévastation récente de Gaza, des personnes honnêtes venant du monde entier - notamment en Israël - sont profondément perturbées par les violations quotidiennes de la dignité humaine et de la liberté de mouvements auxquelles les Palestiniens sont soumis aux postes de contrôle et aux barrages routiers. De plus, les politiques israëliennes d'occupation illégale et la construction d'implantations en zones tampons sur le territoire occupé aggravent la difficulté de parvenir à un accord qui soit acceptable pour tous dans le futur.

L'Etat d'Israël agit comme s'il n'y avait pas de lendemain. Ses habitants ne connaîtront pas l'existence calme et sécuritaire à laquelle ils aspirent, et à laquelle ils ont droit, tant que leurs dirigeants perpétueront les conditions qui font perdurer le conflit.

J'ai condamné ceux qui en Palestine sont responsables de tirs de missiles et de roquettes sur Israël. Ils attisent les flammes de la haine. Je suis opposé à toute forme de violence.

Mais soyons clairs, le peuple de Palestine a tous les droits de lutter pour sa dignité et sa liberté. Cette lutte est soutenue par beaucoup de gens dans le monde entier.

Nul problème créé par l'homme n'est sans issue lorsque les humains mettent en commun leurs efforts sincères pour le résoudre. Aucune paix n'est impossible lorsque les gens sont déterminés à l'atteindre.

La paix nécessite que le peuple d'Israël et le peuple de Palestine reconnaissent l'être humain qui est en eux et se reconnaissent les uns les autres afin de comprendre leur interdépendance.

Les missiles, les bombes et les invectives brutales ne sont pas la solution. Il n'y a pas de solution militaire.



La solution viendra plus probablement des outils non violents que nous avons développés en Afrique du Sud dans les années 80 afin de persuader le gouvernement sud africain de la nécessité de changer sa politique.

La raison pour laquelle ces outils - boycott, sanctions et retraits des investissements - se sont finalement avérés efficaces, est qu'ils bénéficiaient d'une masse critique de soutien, aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur du pays. Le même type de soutien envers la Palestine dont nous avons été témoins de par le monde durant ces dernières semaines.

Mon plaidoyer envers le peuple d'Israël est de voir au-delà du moment, de voir au-delà de la colère d'être perpétuellement assiégé, de concevoir un monde dans lequel Israël et la Palestine coexistent - un monde dans lequel règnent la dignité et le respect mutuels.

Cela demande un changement de paradigme. Un changement qui reconnaisse qu'une tentative de maintenir le statu-quo revient à condamner les générations suivantes à la violence et l'insécuruté. Un changement qui arrête de considérer une critique légitime de la politique de l'Etat comme une attaque contre le judaisme. Un changement qui commence à l'intérieur et se propage à travers les communautés, les nations et les régions- à la diaspora qui s'étend à travers le monde que nous partageons. Le seul monde que nous partageons !

Quand les gens s'unissent pour accomplir une cause juste, ils sont invincibles. Dieu n'interfère pas dans les affaires humaines, dans l'espoir que la résolution de nos différends nous fera grandir et apprendre par nous-mêmes. Mais Dieu ne dort pas. Les textes sacrés juifs nous disent que Dieu est du côté du faible, du pauvre, de la veuve, de l'orphelin, de l'étranger qui a permis à des esclaves d'entamer leur exode vers une Terre Promise. C'est le prophète Amos qui a dit que nous devrions laisser la justice couler telle une rivière.

À la fin, le bien triomphera. Chercher à libérer le peuple de Palestine des humiliations et des persécutions que lui inflige la politique d'Israël est une cause noble et juste. C'est une cause que le peuple d'Israël se doit de soutenir.

Nelson Mandela a dit que les Sud Africains ne se sentiraient pas complètement libres tant que les Palestiniens ne seraient pas libres.

Il aurait pu ajouter que la libération de la Palestine serait également la libération d'Israël.

_________________
Et pourtant elle tourne...
avatar
Démocrate
Admin

Messages : 11551
Points : 14026
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 95
Localisation : Ici

http://1313.sos4um.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou contre...

Message  Démocrate le Ven 29 Aoû - 21:55

J'ai la CHANCE de vivre en Europe.
Aucun juif sioniste ne sait venir me dire que ma maison est sa terre "sacrée" et que je dois déguerpir...


Bon, je vis dans mon bain!!

_________________
Et pourtant elle tourne...
avatar
Démocrate
Admin

Messages : 11551
Points : 14026
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 95
Localisation : Ici

http://1313.sos4um.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou contre...

Message  Matagagna le Sam 30 Aoû - 8:40

Démocrate a écrit:J'ai la CHANCE de vivre en Europe.
Aucun juif sioniste ne sait venir me dire que ma maison est sa terre "sacrée" et que je dois déguerpir...


Bon, je vis dans mon bain!!

Tout de même, attention aux flamands. Twisted Evil
avatar
Matagagna
5
5

Messages : 8894
Points : 9132
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 67
Localisation : Ardenne profonde.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou contre...

Message  Démocrate le Sam 30 Aoû - 20:08

Sur "Old Belforum" il y avait une intervenante de confession juive.
J'ai toujours été étonné, alors qu'elle s'exprimait en parfais français, du fait qu'elle donnait systématiquement raison aux flamands... scratch

De prime abord, quel est le lien spécifique en Israël et Flandre??? study

Ben, le nationalisme et l'annexion de territoires à son profit.
Le rêve de la NVA c'est l'indépendance de la Flandre, mais AVEC Bruxelles!

Ville cosmopolite avec plus de 90 % des gens qui parlent français, ils peuvent toujours rêver... cool
Mais enfin, c'est le même principe... "s'accaparer" et décider à la place des gens qui s'y trouvent...
redface

J'ai appris le flamand a l'école, mais depuis des années j'ai jeté tous les mots...




_________________
Et pourtant elle tourne...
avatar
Démocrate
Admin

Messages : 11551
Points : 14026
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 95
Localisation : Ici

http://1313.sos4um.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou contre...

Message  Matagagna le Sam 30 Aoû - 22:00

J'ai un copain qui parle cinq langues, il m'a dit que le flamand il l'a oublié.
Il est géologue, il a travaillé dans au moins quinze pays.
avatar
Matagagna
5
5

Messages : 8894
Points : 9132
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 67
Localisation : Ardenne profonde.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou contre...

Message  jeffry le Lun 1 Sep - 13:33

http://www.levif.be/actualite/international/cisjordanie-israel-veut-s-approprier-400-hectares-de-terres-une-operation-d-une-rare-ampleur/article-normal-216757.html?utm_source=Newsletter-01/09/2014&utm_medium=Email&utm_campaign=Newsletter-RNBDAGLV

Israëml envisage de grignoter 400 Ha en Cisjordanie et leur premier ministre n'arrête pas de dire qu'il ne demande que la paix Rolling Eyes Twisted Evil
avatar
jeffry
5
5

Messages : 5792
Points : 6772
Date d'inscription : 13/04/2010
Age : 69
Localisation : toujours au même endroit

Revenir en haut Aller en bas

Israël: une colonie fait polémique au gouvernement

Message  Démocrate le Mar 2 Sep - 21:28

Israël: une colonie fait polémique au gouvernement

http://www.lalibre.be/actu/international/israel-une-colonie-fait-polemique-au-gouvernement-54060512357030e6103d4d6b

Deux éminents ministres israéliens se sont joints aux vives critiques internationales contre l'appropriation par Israël de 400 hectares de terres en Cisjordanie. L'Union européenne a, à son tour, condamné cette appropriation mardi.

Cette décision "cause du tort à l'Etat d'Israël", a déclaré le ministre des Finances Yaïr Lapid, se joignant à la désapprobation internationale à l'instar de la ministre de la Justice Tzipi Livni.

Après la guerre à Gaza, "garder le soutien de la communauté internationale était déjà difficile, alors quelle urgence y avait-il à susciter une nouvelle crise avec les Etats-Unis et le reste du monde ?", a demandé mardi M. Lapid lors d'une conférence économique.

Israël a annoncé dimanche avoir décrété que 400 hectares situés autour du bloc de colonies de Gush Etzion, près de Bethléem, devenaient propriété de l'Etat israélien, ouvrant la voie à une extension des colonies.

Cette mesure a été prise en réaction au meurtre dans ce secteur de trois jeunes Israéliens en juin. Ces crimes ont contribué à déclencher la récente guerre dans la bande de Gaza (8 juillet-26 août).

L'appropriation, d'une ampleur sans précédent depuis les années 80 selon l'organisation anti-colonisation "la Paix maintenant", a suscité une large réprobation internationale.

La communauté internationale considère illégales les colonies en territoire occupé.

"Nous avons besoin d'une conduite politique plus réfléchie pour ne pas créer de disputes superflues avec les Etats-Unis et la communauté internationale", a déclaré le ministre des Finances.

M. Lapid, chef du parti centriste Yesh Atid, fait partie du cabinet de sécurité, un conseil restreint pour les questions militaires et diplomatiques et les décisions rapides en période de crise.

Tzipi Livni, une autre membre de ce cabinet, a estimé lundi que cette appropriation, qualifiée d'"annexion" par les médias, "affaiblit Israël et porte atteinte à sa sécurité". La ministre, dirigeante de HaTnouah (un parti centriste) et chargée des négociations avec les Palestiniens, a également exprimé la crainte que cette décision nuise aux relations déjà tendues avec les Etats-Unis.

Dans l'autre camp, parmi les "faucons" du gouvernement, le ministre de l'Economie Naftali Bennett, chef du Foyer juif, parti nationaliste religieux fervent partisan de la colonisation, a justifié l'appropriation.

"Cela fait 120 ans que le monde s'oppose à ce que nous construisions, nous continuerons à le faire", a-t-il dit. "Le Hamas assassine. Nous, nous construisons", a-t-il ajouté, reprenant les accusations portées contre l'organisation islamiste après le meurtre des trois jeunes.

Le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman, lui-même un habitant du bloc de colonies auquel les 400 hectares devraient être adjoints, a non seulement défendu cette appropriation, mais rappelé que tout ce bloc resterait "sous souveraineté israélienne", même en cas d'accord global avec les Palestiniens.

L'appropriation des 400 hectares a attiré à Israël les critiques de son grand allié américain, de l'ONU, de la France, de l'Egypte et, mardi, de l'Union européenne.

Celle-ci a condamné l'opération et appelé le gouvernement israélien à revenir dessus. Les colonies "menacent de rendre impossible" un accord final avec deux Etats, israélien et palestinien, coexistant, a-t-elle dit dans un communiqué. "Dans une période aussi délicate, on devrait éviter toute action susceptible de saper la stabilité et la perspective de négociations constructives dans le sillage du cessez-le-feu à Gaza", a-t-elle insisté.

La poursuite de la colonisation dans les territoires occupés ou annexés par Israël depuis 1967 est considérée comme une entrave majeure aux efforts déployés depuis des décennies pour résoudre le conflit israélo-palestinien.

Les critiques de M. Lapid et de Mme Livni surviennent sur fond de divisions gouvernementales que la guerre à Gaza a exacerbées et qui se poursuivent sur la pertinence de reprendre ou non les discussions avec les Palestiniens.

_________________
Et pourtant elle tourne...
avatar
Démocrate
Admin

Messages : 11551
Points : 14026
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 95
Localisation : Ici

http://1313.sos4um.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou contre...

Message  Matagagna le Mar 2 Sep - 21:34

Les voleurs se trouvent toujours une excuse. Evil or Very Mad
avatar
Matagagna
5
5

Messages : 8894
Points : 9132
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 67
Localisation : Ardenne profonde.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou contre...

Message  Démocrate le Mar 2 Sep - 21:40

Cela fait 120 ans que le monde s'oppose à ce que nous construisions, nous continuerons à le faire



Et nous on se ramasse le jihad des autres extrémistes parce qu''on n'est pas fichu de condamner cette politique intégriste sioniste! Twisted Evil

Ces deux "machins" totalitaires se nourrissent l'un l'autre... Evil or Very Mad

_________________
Et pourtant elle tourne...
avatar
Démocrate
Admin

Messages : 11551
Points : 14026
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 95
Localisation : Ici

http://1313.sos4um.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou contre...

Message  Démocrate le Jeu 2 Oct - 19:01

http://www.lesoir.be/669108/article/actualite/monde/2014-10-02/israel-detruit-un-projet-finance-par-belgique-en-cisjordanie

L’armée israélienne a détruit lundi un réseau de transport d’électricité mis sur pied dans un village de Cisjordanie grâce à l’aide financière de la Coopération technique belge (CTB). Les dommages sont estimés à 55.000 euros. La Belgique va demander des explications à l’Etat hébreu, peut-on lire jeudi dans De Standaard et Het Nieuwsblad.

Lundi matin, les bulldozers de l’armée israélienne ont fait tomber 70 pylônes électriques et détruit 4,5 kilomètres du réseau de transport d’électricité aménagé à Khirbet al-Tawil, un village de l’entité de Naplouse, en Cisjordanie, grâce à l’aide financière apportée par la CTB.

Les dommages sont estimés à 70.000 dollars (55.000 euros).

La Belgique va demander des explications à Israël. « Mais ce n’est pas suffisant », estime Koen De Groof d’Oxfam-Solidarité. « La Belgique doit condamner cet acte publiquement et demander des indemnités à Israël ».

L’Etat hébreu a déjà détruit des projets de développement financés par l’Italie et la France en Cisjordanie.


Cela doit être accidentel... Rolling Eyes

_________________
Et pourtant elle tourne...
avatar
Démocrate
Admin

Messages : 11551
Points : 14026
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 95
Localisation : Ici

http://1313.sos4um.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou contre...

Message  Matagagna le Jeu 2 Oct - 19:35

Il faut leur faire mal au portefeuille.



avatar
Matagagna
5
5

Messages : 8894
Points : 9132
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 67
Localisation : Ardenne profonde.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou contre...

Message  LSIMON le Ven 3 Oct - 19:17

Meuh non voyons...... il devait y avoir certainement des terroristes du Hamas caché derrière le poteaux!!!!!
affraid cherry

LSIMON
4
4

Messages : 1996
Points : 2117
Date d'inscription : 18/04/2010
Age : 100
Localisation : Aywaille (local du Mr face à la gare)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou contre...

Message  Démocrate le Ven 3 Oct - 20:40

Tout les articles ne sont pas disponible en ligne.

Mais j'ai lu dans "Le Soir" d'aujourd'hui, sous la plume de Serge Dumont, Israélien et correspondant du journal, qu'il y a là quelques centaines d'habitants qui produisent du lait et du fromage.
Production qu'ils ne sauront plus conserver vu le manque d'électricité!

C'est vrai qu'ils étaient très dangereux pour la "sécurité d'Israël".


_________________
Et pourtant elle tourne...
avatar
Démocrate
Admin

Messages : 11551
Points : 14026
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 95
Localisation : Ici

http://1313.sos4um.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou contre...

Message  Matagagna le Sam 4 Oct - 9:55

C'est interpellant que en Europe on doit donner une protection spéciale à tout ce qui est juif, que ce soit un quartier, une école, un musée etc.
Je pose la question, pourquoi?   Question
avatar
Matagagna
5
5

Messages : 8894
Points : 9132
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 67
Localisation : Ardenne profonde.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou contre...

Message  Démocrate le Ven 20 Mar - 21:41

http://www.lalibre.be/actu/international/washington-va-reevaluer-son-soutien-diplomatique-a-israel-a-l-onu-550b217935707e3e93fd28a6

La Maison Blanche a indiqué jeudi qu'elle allait "réévaluer" son soutien diplomatique à Israël à l'ONU après la remise en cause par le Premier ministre Benjamin Netanyahu d'une solution à deux Etats, tout en précisant n'avoir pris aucune décision à ce stade.

Un éventuel changement de position de Washington au Conseil de sécurité de l'ONU, où Israël peut historiquement compter sur un indéfectible soutien américain, pourrait permettre l'adoption d'une résolution sur une solution à deux Etats le long des frontières d'avant 1967.

"Les décisions prises par les Etats-Unis aux Nations unies étaient basées sur cette idée d'une solution à deux Etats", a déclaré Josh Earnest, porte-parole de Barack Obama.

"Maintenant que notre allié (Israël) a dit qu'il n'était plus engagé dans cette voie (...) cela signifie que nous devons réévaluer notre position sur ce sujet et c'est ce que nous ferons", a-t-il ajouté, prenant soin de préciser qu'"aucune décision" n'avait été prise à ce stade.

L'engagement envers une solution à deux Etats "est le socle de la politique américaine vis-à-vis de cette région", a martelé M. Earnest, jugeant que, dans la mesure où cette fondation avait été "érodée", les décisions politiques des Etats-Unis dans différentes enceintes multilatérales, dont les Nations unies, devraient entre réexaminées.

La Maison Blanche a par ailleurs précisé que Barack Obama, qui n'a pas encore eu d'échanges avec M. Netanyahu depuis sa large victoire lors des élections législatives de mardi, pourrait l'appeler jeudi dans la journée.

_________________
Et pourtant elle tourne...
avatar
Démocrate
Admin

Messages : 11551
Points : 14026
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 95
Localisation : Ici

http://1313.sos4um.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou contre...

Message  Démocrate le Ven 20 Mar - 21:43

http://www.lalibre.be/actu/international/netanyahu-prie-de-confirmer-qu-il-souhaite-un-etat-palestinien-550c3c7835707e3e94018d83

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a demandé vendredi au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu de confirmer son engagement en faveur d'un Etat palestinien, a indiqué l'ONU.

M. Ban a présenté cette demande dans une conversation téléphonique avec M. Netanyahu pour "le féliciter de sa récente victoire" aux élections israéliennes, précise un communiqué de l'ONU.

"Le secrétaire général a réaffirmé (à M. Netanyahu) que la solution à deux Etats était la seule manière de progresser et il a demandé instamment au Premier ministre de renouveler l'engagement d'Israël en faveur de cet objectif", ajoute le communiqué.

M. Netanyahu a soufflé le chaud et le froid récemment sur cette question. Il a rejeté cette option juste avant les élections puis a affirmé vendredi à une radio américaine qu'il n'avait pas changé de position mais que les conditions n'étaient pas encore réunies pour la création d'un Etat palestinien.

Selon le communiqué de l'ONU, M. Ban a aussi exhorté le Premier ministre à reprendre le versement de taxes collectées pour le compte de l'Autorité palestinienne, et qu'Israël avait suspendu en représailles à l'adhésion des Palestiniens à la Cour pénale internationale (CPI).

M. Ban a dit à son interlocuteur qu'il était prêt à "travailler avec le nouveau gouvernement (israélien) dès sa formation".

_________________
Et pourtant elle tourne...
avatar
Démocrate
Admin

Messages : 11551
Points : 14026
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 95
Localisation : Ici

http://1313.sos4um.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou contre...

Message  Démocrate le Ven 20 Mar - 21:53

S'il n'y a pas un problème dans cette région du monde... qu'on le dise ouvertement et explique pourquoi?... Rolling Eyes

Comment expliquer qu'un "humain" ne serait pas l'égal d'un "humain" à partir d'une histoire pareille?

Ce conflit interminable est vraiment le "berceau" de tous les extrémismes.
Tant qu'il ne sera pas réglé, le monde ne sera pas en paix. Rolling Eyes

_________________
Et pourtant elle tourne...
avatar
Démocrate
Admin

Messages : 11551
Points : 14026
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 95
Localisation : Ici

http://1313.sos4um.net

Revenir en haut Aller en bas

L’histoire d’un Juif qui rencontre un autre Arabe…

Message  Démocrate le Dim 22 Mar - 21:09

L’histoire d’un Juif qui rencontre un autre Arabe…

http://www.lesoir.be/829009/article/debats/chroniques/2015-03-21/l-histoire-d-un-juif-qui-rencontre-un-autre-arabe…

Les récentes élections israéliennes sont peut-être une des plus mauvaises nouvelles qui pouvaient tomber dans le Journal du Monde et de la Paix… La chronique de Vincent Engel


D’habitude, je commence dès le mardi à travailler sur ma chronique du samedi. Cette fois, j’ai attendu mercredi. Mercredi et le résultat des élections israéliennes. Il y a quinze jours, j’avais déjà pris Benjamin Nétanyahou comme triste illustration d’une confusion des court et long termes, lors de sa choquante intervention devant le Congrès américain, où il s’était à nouveau élevé contre le danger que représentait l’Iran pour le paix dans le monde et la pérennité de l’état juif ). L’idée n’était pas de contester à Israël le droit à la sécurité, comme n’importe quel autre peuple (et donc aussi l’état palestinien), mais bien l’ingérence scandaleuse du premier ministre israélien dans le débat politique américain et ses arguments fallacieux. Pour l’ingérence, on rétorquera que l’Amérique ne s’en prive pas, et de manière souvent moins transparente. Pour la validité des arguments, il suffit de rappeler que Nétanyahou brandit ce spectre depuis 20 ans et qu’aucune de ses prophéties apocalyptiques ne s’est réalisée.

Sauf celle de sa réelection…

Je partage entièrement l’avis de l’éditorialiste du Centre Communautaire Laïc Juif de Bruxelles, éditeur du magazine Regards, et qui titrait ce mercredi matin : « Le drame du 17 mars » ). Car la victoire électorale inespérée du Likoud et de Bibi est bel et bien dramatique, pour Israël, pour la région et pour le monde.

Qui parle ?

Avant d’aller plus loin sur un sujet aussi sensible, je dois préciser qui parle, et de quel point de vue. Mon point de vue est celui d’un juif athée (oui, cela existe), travaillant sans difficulté particulière dans une université catholique (je n’ai été confronté qu’à de très rares expressions ou attitudes antisémites) et résolument allergique à toute forme de nationalisme, convaincu comme Romain Gary que si « le patriotisme est l’amour des siens, le nationalisme est la haine des autres. »

Ce qui fonde mon attachement au judaïsme, ce sont à la fois des valeurs (mais lesquelles sont, somme toute, largement partagées par les fidèles sincères de toutes les religions autant que par les athées humanistes) et une identité (pas seulement religieuse, mais aussi philosophique et culturelle) maintenue envers et contre tout pendant des millénaires sans devoir recourir à un état. Un peuple sans pays, une nation sans terre et qui pourtant résiste…

Ce qui complique le débat, c’est évidemment le sionisme. Le sionisme naît en 1897 (Herzl crée en cette année l’Organisation sioniste mondiale) et se veut à la fois une réponse aux persécutions subies par les Juifs en différents endroits d’Europe (l’Affaire Dreyfus a éclatée en 1894 et a dramatiquement rappelé aux Juifs de France, qui avaient majoritairement pris le chemin de l’assimilation, que l’antisémitisme était toujours bien vivant, voire plus que jamais) et la déclinaison juive des mouvements nationalistes qui ont fleuri tout au long du dix-neuvième siècle. Le sionisme réclame donc la création d’un état juif en Palestine, où les Juifs pourraient trouver la paix et échapper aux persécutions subies, surtout en Europe centrale et orientale.

Mais il est loin de faire l’unanimité au sein du judaïsme. Les premiers antisionistes – et les plus virulents – sont juifs, et le Directeur général de la Fondation pour l’innovation politique, Dominique Reynié, n’a sans doute pas tort, en ce sens, lorsqu’il déclare que seuls des Juifs peuvent être antisionistes, puisqu’il s’agit bien d’une vision du devenir du peuple juif (2e vidéo). Les premiers opposants au sionisme sont les religieux orthodoxes : l’état d’Israël ne pourra être « restauré » que lorsque le Messie sera venu. Mais il y a aussi une partie de la gauche juive, regroupée dans le Bund (l’union générale des travailleurs juifs » et qui, en Lituanie, Pologne et Russie inscrivent leur lutte dans celle, plus générale, du socialisme, et visent donc à la paix des Juifs au sein des nations européennes qui feraient la révolution socialiste. Et à la liste des juifs antisionistes, il faut aussi évoquer les Juifs marocains (et du Maghreb), sépharades, contraints de quitter un pays où ils vivaient en paix et en harmonie avec leurs frères arabes, pour gagner un pays, Israël, où ils se sont souvent retrouvés méprisés par leurs coreligionnaires ashkénazes, venus d’Europe.

Il est probable que « si » un état juif avait été créé avant 1939, la Shoah n’aurait pu avoir lieu, ou du moins pas dans une telle ampleur – surtout quand on sait que, dans un premier temps, les Nazis ont cherché à expulser les Juifs, non sans leur avoir confisqué au préalable tous leurs biens, politique d’exclusion qui a été contrecarrée par l’attitude des autres pays, lesquels ont refusé l’apport massif de réfugiés juifs. Mais on pourrait en dire autant « si » le Grand Soir de la révolution bolchévique était advenu – sauf si l’on se souvient de l’antisémitisme forcené de Staline qui a lui aussi exterminé les Juifs. Mais avec des « si », on met Berlin en bouteille et si certains croient que l’histoire se répète, il n’est en tout cas pas possible de revenir en arrière.

Toujours est-il qu’en 1948, Israël est venu trop tard pour sauver les victimes du nazisme. Les revendications sionistes en étaient-elles moins fondées ? Sans doute pas. Mais tous les Juifs n’étaient et ne sont toujours pas obligés de les partager. Sans mettre en cause le droit des citoyens d’un pays à vivre dans la paix, la sécurité et la dignité, un Juif peut, aujourd’hui encore, être antisioniste. Il peut, je peux considérer que le judaïsme a mis en danger certaines de ses valeurs fondamentales en développant une nation. Surtout sur une terre aussi chargée symboliquement, religieusement et historiquement que la Palestine, à laquelle d’autres peuples (mais qui partagent la même origine sémitique) ont le droit de prétendre. Le débat est vif, d’actualité (et le sera encore longtemps) comme l’illustre par exemple cette polémique entre Rony Brauman et Arno Klarsfeld chez Thierry Ardisson .

Antisionisme ou opposition à la politique d’Israël ?

Quel que soit le terme utilisé, il est important de rappeler que des Juifs, partout dans le monde, s’opposent à la politique des gouvernements d’Israël à l’encontre des populations palestiniennes et militent pour la mise en place d’une solution pacifique garantissant la coexistence de deux états indépendants. Citons le CCLJ et l’UPJB (Union des Progressistes Juifs de Belgique) chez nous, l’Union Juive Française pour la Paix (UJFP, qui se revendique ouvertement comme « antisioniste »), et tant d’autres.

Qu’il y ait des Juifs d’extrême droite me rend malade. Que l’on justifie les traitements infligés au peuple palestinien me rend malade. Les colonies de la honte, le mur de la honte, le non paiement des taxes qui reviennent à l’Autorité palestinienne. L’utilisation constante de la peur, de la menace, de la haine comme argument politique… Alors que l’on demande à des musulmans de se désolidariser des djihadistes et de crier « Not in my name », je pense que les Juifs qui ne sont pas d’accord avec la politique du gouvernement israélien peuvent également le dire.

Bien sûr, les choses sont incroyablement complexes. Bien sûr, Israël a raison d’être inquiet pour sa survie et de lutter pour l’assurer. Bien sûr, les pays arabes de la région portent une responsabilité majeure dans la crise actuelle et n’ont certainement pas été les premiers à défendre les Palestiniens, que du contraire. Bien sûr, l’intégrisme est une menace et il est difficile, voire impossible, de traiter avec une organisation qui prône toujours votre anéantissement.

Mais si on élargit le spectre géographique et temporel, on peut rappeler qu’aussi longtemps que l’Allemagne et la France se sont considéré mutuellement comme des ennemis mortels, cela a suscité des guerres mondiales. Si Benjamin Nétanyahou avait été De Gaulle, jamais la réconciliation franco-allemande n’aurait eu lieu, jamais l’Europe n’aurait été construite, jamais le monde n’aurait connu une aussi longue période de paix (en Europe du moins…).

Pour revenir aux élections israéliennes

Bien sûr, tout n’est pas joué, même si tout semble cuit. Pour expliquer le résultat imprévu du Likoud, certains évoquent la nullité des instituts de sondage israéliens. C’est possible. Mais plus vraisemblablement, l’ultime carte jouée par ce gambler invétéré de Bibi aura été payante : avec lui, il n’y aura jamais d’état palestinien, et aucune négociation ne sera à l’ordre du jour.

Alors, oui, on dira que c’est le résultat d’un vote démocratique et que l’on ne peut pas à la fois demander qu’on respecte la volonté du peuple grec et que l’on rejette celle du peuple israélien. On peut cependant dénoncer la manière dont cette décision a été influencée, en jouant sur la peur et le racisme. On peut surtout donner son avis et rappeler que la seule manière durable d’éviter les conflits et d’assurer la paix entre des peuples ennemis, c’est d’assurer pour chacun des conditions décentes de développement, à la fois économiques, politiques et sociales.

Il ne faut pas se décourager. Il faut plus que jamais encourager ceux qui, en Israël, en Palestine et dans le monde, militent pour une solution juste. Favoriser le dialogue entre des gens raisonnables. Et espérer, envers et contre tout, que Bibi ne réussira pas à former son gouvernement.

Je terminerai par deux blagues juives, très courtes : « Qu’est-ce qu’un Israélien ? Un goy qui parle hébreu. » Et l’autre, que je dois à Alec Vizorek : « C’est l’histoire d’un Juif qui rencontre un autre arabe… »



_________________
Et pourtant elle tourne...
avatar
Démocrate
Admin

Messages : 11551
Points : 14026
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 95
Localisation : Ici

http://1313.sos4um.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou contre...

Message  Démocrate le Jeu 16 Juil - 20:14

http://www.lesoir.be/938342/article/sports/football/2015-07-16/charleroi-beitar-premiers-incidents-eclatent-en-marge-du-match-1-0-direct

Sur place, un journaliste rapporte que des supporters du Beitar ont cassé quelques barrières et lancé des fumigènes. 2 minutes après le coup d’envoi de la rencontre, le match a été arrêté en raison de fumigènes lancés sur la pelouse par les supporters israéliens. Le match a repris peu après.

Il fallait s'y attendre... on ne sait pas avoir une société "religieuse" aussi fermée sur elle-même, qui pratique une colonisation d'un autre temps, sans avoir de débordements "extérieurs"...
Le problème c'est "l'impunité"... cette impression que l'on peut faire n'importe quoi à la face du monde...

Progressivement, cela commence à faire "un peu trop" pour une immense majorité des gens dans tous les pays... Suspect

_________________
Et pourtant elle tourne...
avatar
Démocrate
Admin

Messages : 11551
Points : 14026
Date d'inscription : 10/04/2010
Age : 95
Localisation : Ici

http://1313.sos4um.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou contre...

Message  LSIMON le Ven 17 Juil - 21:02

Matagagna a écrit:C'est interpellant que en Europe on doit donner une protection spéciale à tout ce qui est juif, que ce soit un quartier, une école, un musée etc.
Je pose la question, pourquoi?   Question

Parce qu'on leur tire dessus Mata....... C'est une question d'ordre et de sécurité publique. La sécurité et l'ordre public sont la mission PREMIERE de toute force de police (bien avant le judiciaire) Cela s'appelle la police administrative... Et si par hasard on lache un peu du lest on baisse la pression, il y aura toujours bien un c nnard de fou de Dieu Yhavé ou Allah pour venir dezinguer les gens dans un bete musée ou une école

LSIMON
4
4

Messages : 1996
Points : 2117
Date d'inscription : 18/04/2010
Age : 100
Localisation : Aywaille (local du Mr face à la gare)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ou contre...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 18 sur 20 Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19, 20  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum